Pour une anthropophagie politique

Ce week-end, São Paulo revêt son costume de bal. C’est la « Virada cultural ». Plusieurs concerts sont prévus dans différents quartiers de la cité enfiévrée. Toutefois, mes flâneries urbaines m’entraînent dans le Vieux São Paulo, à la FUNARTE (Fondation Nationale des Arts), un établissement public destiné à soutenir la création artistique. En sortant du métro, j’emprunte…

Continue Reading →